Street Fighter et moi

Publié le par NeoJin

 

Street Fighter... Ce nom évoque pour moi mon premier amour des jeux de combats, et peut être mon premier amour du jeu vidéo tout court.

J'ai découvert Street Fighter II en 1992, un an après sa sortie au Japon sur Super Nintendo grâce à mon beau frère qui avait ramené la console chez moi. Je n'avais jamais rien vu de tel, graphiquement je le trouvais hallucinant, l'animation complètement dingue (Aaah les personnages vomissent quand on les frappes dans le bide !). Je pris de suite le classieux Ryu et dans la foulée ma première branlée par Dhalsim (le mec avec les bras qui s'allonge, omg, je n’avais jamais vu ça). Et la réaction propre au gamin de 7 ans que j’étais, j’ai balancé la manette sur l'écran de télé, ce qui a horrifié les personnes autour de moi et m'a valu une petite punition...

C'était donc le premier contact, s'en suivit d'autres combats, dont certains chez mon cousin. Nous étions tellement dingue de ce jeu et de ces dérivés les années suivantes (SF 2', SF 2 Turbo où l'ont pouvait enfin incarner Bison, Sagat, Vega et Balrog) que nous avions collé des affiches avec les coups spéciaux des personnages sur les murs de la grange du grand père et que nous nous prenions pour les persos du jeu ! Mon cousin quand à lui enregistrait les magnifiques musiques de stages sur K7 et me les filait ensuite, ah, la jeunesse !

Malheureusement, à ce moment la, je n'avais pas de console sur laquelle SF était sortie ( juste une Nes). Mais 1994 fut l'année du changement,  ma mère m'acheta la Mega Drive II (avec Aladdin, autre classique) et pour le Noel de la même année, je reçu enfin l'objet de ma convoitise, le Saint Graal, SUPER STREET FIGHTER 2 : The New Challengers !

Un jeu que je n'ai pas lâché des années durant... Avec ces 40 méga, ces quatres nouveaux persos, ces nouveaux stages, j'étais tout simplement aux anges, et ma copine de l'époque doit encore s'en souvenir. Tous les soirs en rentrant de l'école, c'était inévitable, une partie de SF qui l'attendait (mince, je me rends compte que mon échec scolaire vient peut être de la ?). A la même époque l'animé Street Fighter II sortait, un des meilleurs anim' qu'il m'est été donné de voir. Encore aujourd'hui il surclasse largement la bouse cinématographique avec Jean Claude Van Damme que j'ai pourtant vu au cinéma et qui m'avait beaucoup plu à l'époque.

En 1995 sortait le jeu qui allait devenir le renouveau de la saga : Street Fighter Alpha. Je le découvrais chez mon cousin un an plus tard, sur Playstation, ainsi que ça suite Alpha 2. Les jeux était sublimes (dans un style plus mangas), et une multitude de nouveaux personnages avaient fait leur apparition dont les plus marquants Gouki et Dan, tous le monde considère ce dernier comme un looser sauf moi: je défie d'ailleurs quiquoncque de venir me battre avec un autre personnage ! Tout était parfait, du graphisme, en passant par l'animation, la musique et surtout, l'apparition d'un système de furie (un peu comme dans les jeux SNK) et de combos rendant les combats encore plus techniques et de par ce fait palpitant. Que de week end passé avec mon cousin devant sa console !

Je délaissai un peu ma série favorite entre 1997 et 1998, car durant ce laps de temps j’étais devenu l'heureux possesseur d'une Playstation , et la multitude de bombes sorties à cette époque en étaient responsables.


En 1999, mon cousin se procurait le tout nouveau Street Fighter Alpha 3, le plus abouti de la série à tous les points de vue, des nouveaux personnages, un aspect technique renouvelé, cet opus se rapprochait de la perfection.

En 2000 je fis l'acquisition d'une Dreamcast qui reste encore aujourd'hui une de mes consoles favorites, et pour cause, les meilleurs jeux de baston en 2D sont sortis sur ce support. Street Fighter Alpha 3, Capcom VS SNK (un cross over que j'ai beaucoup aimé, mélangeant les combattants des deux firmes rivales), Marvel VS Capcom 2( le jeu de combat le plus fun de l'histoire pour moi) et surtout la dernière mouture de ma saga préférer : Street Fighter III.
Un opus qui fut un relatif échec commercial pour Capcom (face a des jeux en 3D comme Tekken, le public de l'époque avait vite fait son choix), mais qui en réalité est en terme de graphisme et d'animation le tout meilleur de la série. Jamais les mouvements des personnages n'avait été aussi précis et sublime à regarder, avec encore de nouveaux personnages, mais aussi une nouvelle gestion technique des combats, ce qui a du rebuter pas mal de joueurs à l'époque (les noobs !).

S'en suivit pour la saga une traversée du désert, avec des rééditions à la pelle, sur toutes les consoles, à toutes les sauces...

En 2006 pourtant, une lueur d'espoir apparaissait, les développeurs planchaient sur un nouvel épisode s'annonçant comme un jeu tout à fait capitale dans la série: STREET FIGHTER IV. Des graphismes 3D oui, mais pas comme ceux totalement vomitif des épisodes Ex sur Playstation. Et les trailers successifs semblent annoncer enfin quelque chose à la hauteur de l'espérance des fans.

Le jeu sortira dans un peu plus d'un mois et je compte les jours d’impatience. En attendant j'ai acheté Street Fighter 2 sur Super Famicom, completant ainsi ma collection de la saga, si durement acquise au fil des années,

Rendez vous le 20 février, pour savoir si oui ou non, Capcom s'est repris en main !

Publié dans Jeux rétro

Commenter cet article