Shenmue

Publié le par NeoJin



Petit article sur le jeu m'ayant le plus marqué sur la regretté Dreamcast, j'ai nommé Shenmue.

J'ai découvert ce jeu peu après sa sortie, fin 2000, et ce fut la plus grosse claque vidéoludique que j'avais prise depuis pas mal de temps. Réalisé par Yû Suzuki (Virtua Fighter entres autres) qui nous servait la le jeu le plus étonnant graphiquement, et étonnant de part son gameplay de ce début du 21ème siècle. On y incarne Ryo Hazuki, jeune homme de 18 ans, qui découvre en rentrant dans le Dojo de son père un terrible spectacle, le combat de son père contre un étranche chinois, Lan Di, venu récupéré un mysterieux miroir. Le combat est sublime, mais le père de Ryo ne peut rien faire contre lui, et meurt sous les coups de l'assassin Lan Di.
Le jeune héros jure alors de venger la mort de son père, et commence une enquête dans la ville immense, ou il aura à faire à tout types de Yakuza, et autres bandits à la solde du tueur afin de retrouver le meurtrier.

Le jeu se déroule dans la ville de Yokosuka, les possibilités d'actions et de quêtes annexes sont immense et il est quasi impossible de terminer le jeu a fond tant il y a de choses à voir et à faire. Petit résumé de toutes ces choses que l'ont peut faire : nourrir un chaton abandonné, jouer dans des salles d'arcades, boire, prendre le bus, faire bruler de l'encens dans la maison, s'entrainer des des parcs on dans son Dojo afin que Ryo apprene de nouvelles techniques... Le concept est révolutionnaire pour l'époque, et beaucoup de jeu actuelle s'en sont inspiré , mais pour le moment je n'en ai pas trouvé un seul qui offre autant de possibilité et de fun (peut être GTA 4, mais les deux soft n'ont pas vraiment beaucoup d'autres similitudes).

Le systeme de combat quand à lui est aussi très interressant, nous avons le choix entre des phases de gameplay à la Virtua Fighter, ou un autre, encore une fois révolutionnaire : Le QTE.
Le joueur doit ici exécuter les touches de la manette qui s'affiche à l'écran avec un timing bien préçis. En général, ce mode se déroule lors de certaines confrontations et lors de courses poursuites.

Shenmue 2 débarque un an plus tard, toujours sur Dreamcast (mais avec également une adaptation sur X Box). L'histoire se poursuit et se déroule cette fois à Hong Kong, toujours à la poursuite de Lan Di. Le jeu est encore plus sublime graphiquement que le premier épisode, plus de possibilités au niveaux des dialogues, plus de quick time events et un scénario mieu ficelé. Le soft m'a également beaucoup plu.

Venons en maintenant au problême auquel a été confronté Shenmue, son échec commercial, ayant entrainé plus ou moins la mort de Sega en tant que fabriquant de console.
Une campagne de publicité faiblarde, face à une Playstation 2 fraichement débarqué, un public plus féru de jeux videos violent sans grand interet plutôt que d'un tel jeu adulte, traitant de sentiments plus sérieux, personnels et limitant la violence : tout les combats se font à mains nues et bien que Ryo sentira le besoin de se venger, il devra toujours apprendre le respect d'autrui et le contrôle de soi pour améliorer son style de combat.
Ajouté à cela le fait que le jeu n'a pas été traduit dans de nombreux pays (le jeu est en anglais en Europe) et l'incroyable gouffre financier qu'il fut pour Sega, on tient la donc la principale cause de l'echec au niveau des ventes du jeu et de la perte de la Dreamcast.

Voila, j'ai à peu près tout dit sur un des meilleurs jeux que j'ai en ma possession, et je ne saurait que trop vous le reccomandez encore une fois, afin de vivre une experience unique avec cette bonne vieille Dreamcast.

Publié dans Jeux console

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article