Streets Of Rage

Publié le par NeoJin


Encore un article sur une saga phare du beat them all, et un des jeux favoris de mon enfance, j'ai nommé Street Of Rage, aussi connu sous le nom de Bare Knuckle.

Il a été développé par l'équipe responsable d'une autre saga mythique, Shinobi en 1991, exclusivement pour la console de Sega, la Mega Drive. Une trilogie découlera de cette épisode s'achevant en 1994 , et reste une des series les plus populaire du genre chez Sega.


Au niveau de scénario, on se retrouve dans une ville qui fut dans le passé paisible et pleine de vie, mais celle ci est tombée aux mains d'un important syndicat du crime dont le boss a jusqu'à présent réussi à conserver l'anonymat. Tandis que la violence et la peur regnent sur la villes à cause des gangs de punk et autres loubards à la solde du fameux Mr X, trois jeunes officiers de police tentent de créer une unité de combat spéciale. Mais leurs supérieurs refusent de les aider, les uns par peur , les autres s'étant laissés corrompre par l'organisation criminelle. Les trois jeunes gens, nommés Adam Hunter, Axel Stone et Blaze Fielding, décident de laisser tomber leur carrière dans la police et de sauver la ville par leurs propres moyens. Bien qu'ils soient dépourvus d'armes, ils excellent dans les arts martiaux, et feront tout pour libérer la ville du joug du mysterieux Mr X.




Au niveau du gameplay, le jeu est un beat them all on ne peut plus classique, ressemblant beaucoup à certains égards au classique du genre de Capcom, Final Fight. Le joueur à le choix parmis trois personnages et affronte dans des stages divers de nombreux ennemis. Streets of Rage comporte huit niveaux.

Trois boutons d'action sont disponibles : il est possible de sauter, frapper, ou l'attaque spéciale qui consiste à faire intervenir véhicule de police qui tire un coup de bazooka  ou une rafale de mitrailleuse  sur le lieu du combat, ce qui permet de nettoyer la zone, cependant, on ne peut utiliser cette possibilité qu'une fois par vie.

Au cours du jeu, les personnages peuvent également se servir des éléments trouvé, les  armes notamment (couteau, batte, gaz lacrymo, barre de fer).

La palette de coups bien qu'assez mince, n'est tout de même pas négligeable. Chaque perso dispose de ses propres enchaînements, combinaisons pied-poing, coup de genoux, coup de têtes, projections et coup de pied sauté. Le lieu de combat évolue pendant le jeu, le joueur se déplace de gauche à droite et de haut en bas. Les stages sont donc peuplé des membres du gang de Mr X, et se cloture avec le combat contre un boss à la fin du niveau. On parcours donc divers endroits, allant des rues de la villes, un pont, un bateau, les bords d'une plage, une usine et enfin le building de Mr X.

Le jeu peut egalement se jouer à 2 ( ce qui le rend bien plus fun), ce qui a pour conséquence de doubler le nombres d'ennemis.

La fin quand à elle est egalement l'occasion d'une surprise pour le joueur (mais ne spoilons pas ! enfin, est ce possible de spoiler un jeu datant de 1991...).
N'oubions pas non plus la fabuleuse musique , composé par Yuzo Koshiro, qui malgré son age n'a pas pris une ride (aaah, la fabuleuse intro).

Je n'ai pas encore mis la main sur le second épisode de la saga, mais je compte me le prendre prochainement, car d'après les avis, il a apporté pas mal de nouveautés à la série.

Le 3ème épisode, sort en 1994, avec sa fameuse cartouche de 24 Megas, je l'ai payé à l'époque 500 francs (enfin mon père...).
L'histoire se situe 6 mois après la seconde défaite de Mr X raconté dans l'épisode 2, ce dernier est de retour avec un nouveau plan machiavélique : remplacer les officiels de la ville par des sosies cyborgs qu'il pourrait contrôler. Pour parvenir à ses fins, Mr X a fait appel au plus grand robotiste de la planète : le Dr Dahm. Mise au courant de ces sombres intentions par un ami, le Dr Zan, Blaze tente de recontacter ses anciens collègues, Adam Hunter et Axel Stone, pour leur demander d'enquêter avec elle sur cette affaire, ainsi que sur la vague d'attentats à la bombe qui balaie la ville. Seul Axel pût répondre à l'appel de Blaze. Accompagnés du jeune Eddie "Skate" Hunter, Axel, Blaze et le Dr Zan repartent affronter leurs ennemi eternel.


Ce troisième épisode reprend beaucoup d'éléments du second épisode auquel je n'ai pas joué, et y ajoute de nouvelles possibilités d'attaque. Les personnages peuvent désormais courir et faire des glissades. Ils ont aussi une seconde jauge qui une fois remplie permet d'utiliser un coup spécial sans perdre de vie. De plus, trois nouveaux coups spéciaux par personnages appelés Blitz Attack ( des sortes de furies) sont disponibles. Ils doivent être débloqués en cours de partie ou peuvent simplement être réalisés avec le bouton X de la manette à six boutons. Enfin les différentes armes disponibles au cours du jeu permettent elles aussi d’exécuter de nouveaux mouvements. Tout cela complète fortement les lacunes du gameplay du 1er épisode.

On parcourt la encore des stages divers et variées, villes, discothèque, sous terrain etc.... Les nouveaux persos sont quand à eux originaux et bien trouvé, le jeune Skate, très rapide, et Zan, le bourrin de la bande avec ses attaques electriques. A noté egalement la possibilité à l'aide de codes de jouer avec des "méchants" du jeu, dont Roo le kangourou et Shiva. Les graphismes sont également grandement amélioré et on retrouve même des petites scènes entres les stages racontant l'histoire.
Il s'agit de mon épisode favori, que j'ai du terminer une dizaine de fois avec des copains ou seul à l'époque, que de mercredi après midi à latter des punks dans ce jeu tellement fun !

Quelques vidéos de ces jeux mythiques à présent :



La fabuleuse intro de Yuzo Koshiro :



et l'épisode 3 :

Publié dans Jeux rétro

Commenter cet article

Neojin 13/04/2009 09:55

Et moi, c'est le seul qui me manque, va falloir que je choppe ça !

Starvin' Marvin 13/04/2009 00:50

Oh putain j'avais le 2 sur ùégadrive :D !

Neojin 12/04/2009 09:24

Merci l'ami ! Nous sommes 3 à le tenir à vrai dire, et on essaye de faire de notre mieux !

Monsieur Diabolik 12/04/2009 02:53

il roxx ton blog = ) !