La série Zelda

Publié le par NeoJin



Comme prévu donc, je vais donc vous parler aujourd'hui d'une des sagas culte du jeux vidéos, la série des Zelda.
Il s'agit de jeux de type action-aventure / Heroic fantasy produite par Nintendo et créée par le génial Shigeru Miyamoto ( également papa de Mario, et de tant d'autres). La série débuta en 1986, avec le jeu The Legend Of Zelda sur NES, et le dernier épisode sorti, Phantom Hourglass, est sorti en 2007 sur DS. Cela nous fait donc une saga officielle de treize jeux.

Zelda est réputé comme étant l'un des meilleurs jeux dans son genre, et est aux côtés de Mario ou Pokemon, la saga la plus connue de Nintendo.

Le principe de jeu reste au fil des années plus ou moins inchangés : dans The Legend of Zelda, le joueur incarne un jeune garçon prénommé Link et doit, armé de son épée et de son bouclier, sauver la princesse Zelda. L'ennemi principal est Ganondorf également représenté sous sa forme bestiale, Ganon. L'action se déroule la pluspart du temps dans le royaume imaginaire d'Hyrule et met en jeu la Triforce, une relique divine ayant pour forme  trois triangles d'or et exaucant un voeux à celui qui la touche.

Mis à part quelques épisodes tel que Majora's Mask ou Link's Awakening, chaque jeu de la série suit un scénario principal identique. 
The Legend Of Zelda, sorti en 1986 sur NES est un des premiers jeux du genre action-RPG. Il s'agit d'un mélange d'énigmes, de phases d'exploration et de combats. Ces éléments sont constants dans la série mais ont connu des évolutions. Le joueur est au fil de l'aventure récompensé par l'acquisition de nouveaux objets pour avoir résolu une énigme. Dans tous les Zelda, le joueur doit trouver et explorer des donjons (ou temples) remplis d'énigmes et de combat jusqu'à atteindrz un boss. Chacun d'entre eux possèdent un themes (forets, grottes etc).
Les énigmes donnent le plus souvent accès à des clefs, qui permettent d'ouvrir de nouvelles parties du donjon. Pour se repérer plus facilement dans ces labyrinthes, le joueur peut trouver une carte et une boussole indiquant l'emplacement des coffres et du boss, chaque donjon contient un objet (arc, boomerang, lanterne, grappin…) essentiel pour la suite de la quête et qui est la plupart du temps acquis après avoir vaincu un mini-boss au milieu du temple.

Plus le joueur avance dans le jeu, plus de zones lui sont accessibles. Le monde ne se dévoile que petit à petit, afin de conserver l'intérêt du joueur tout au long du jeu. Alors que le monde accessible devient de plus en plus vaste, des moyens de déplacement sont mis à disposition du joueur pour rendre le voyage plus rapide : la téléportation ( avec l'ocarina notamment dans Ocarina Of Time, la tornade dans Wind Waker ou bien Midona qui accompagne le héros dans Twilight Princess), ainsi que sa  jument Épona

Autre particularité de Zelda, le nombre important de quêtes secondaires, qui rendent le jeu moins linéaire.. Celle ci ne sont pas indispensables mais permettent d'obtenir un objet qui rend le jeu un peu plus facile. Retrouver un ensemble d'objets donnés : la quête des fragments de cœurs permet d'obtenir un conteneur de vie supplémentaire tous les quatre, la quête des coquillages dans Link's Awakening permet d'obtenir une épée plus puissante à partir de 20 coquillages,la recherche des insectes dorés dans Twilight Princess qui permet d'obtenir une plus grosse bourse et des rubis supplémentaires ou encore la quête des cent skulltulas d'or de Ocarina Of Time. On peut également s'addoner à des mini jeux d'adresse : tir à l'arc, pêche par exemple, ceux ci sont payants et permettent souvent d'obtenir une amélioration des diverses armes possédées(un plus grand carquois pour son arc ou un plus grand sac de bombes). La possibilité egalement de faire des échanges d'objets avec les autres personnages du jeu.

Le monde d'Hyrule est composé de divers peuples, tous relié à un élément essentiel de la nature : les Hyliens (dont Link et Zelda font parti), ressemblant à des elfes, les Kokiris, sortes de petits elfes également, les Zoras, peuplade aquatique, les Gorons ayant pour élément la pierre, les Gerudos, peuple essentiellement féminin vivant du vol, et les Mojos ( Hmm , ça a donné des idées de pseudo à certains d'entre nous ici j'ai l'impression !), êtres végétaux vivant en forêt ou dans les marais. Divers autres peuples sont encore présent dans la série.

Le premier jeu de la saga fut donc The Legend Of Zelda sorti au Japon en 1986,. Il s'est vendu à plus 6 millions d'exemplaires . Bien que relativement simpliste par rapport aux standards actuels, il était assez en avance pour son temps. Certaines des ses innovations sont la possibilité d'employer de nombreux objets différents, la présence d'un vaste monde empli de secrets à découvrir, et un système révolutionnaire de sauvegarde inséré dans la cartouche et alimenté par batterie. Le jeu comporte également une seconde quête accessible après la fin d'une première partie, où les donjons et l'emplacement des objets sont différents et les ennemis plus forts.


 Le gameplay est un mélange réussi et fut largement copié. Le jeu était extrêmement populaire et beaucoup le considèrent comme un des jeux vidéo parmi les plus importants jamais produits.

Le deuxième jeu, Adventure Of Link a été édité en 1987 au Japon dur Nes toujours. La principale innovation est du au fait que la vue est passée d'une vue de haut à une vue de profil et a inclus des éléments de RPG non présents dans les autres épisodes de la série. C'est également le seul Zelda ou Link ne rassemble pas des rubis. En raison de ces changements fondamentaux, beaucoup le considèrent comme un ovni de la série.


 C'est aussi le premier Zelda à proposer l'utilisation de la magie, et il accorde une place importante, contrairement à son prédécesseur, aux interactions avec les personnages vivant dans le monde d'Hyrule. Ce jeu et son prédécesseur étaient hors du commun grâce à leurs cartouches dorées, qui sont en marges des habituelles cartouches grises habituelle de la console.


Quatre ans plus tard, A Link To The Past sort au Japon sur Super Famicom, et en 1992 en Europe ( il fut réedité une dizaine d'année plus tard sur Game Boy Advance). Il revient à une vue de dessus et est le premier de la série à proposer le concept d'une dimension parallèle à explorer,  terre appelée  "monde des Ténèbres". De l'avis de nombreux fans (j'en fait parti), il est le meilleur Zelda en 2D, et pour certains il est tout simplement le meilleur de la saga. Les musiques sont fabuleuses, les graphismes très plaisant et l'ambiance en font un jeu reelement unique.


Le jeu suivant, Link's Awakening, est sorti en 1993. Il est le premier jeu de la série sur la console portable de Nintendo, la Game Boy , et le premier à se dérouler hors du royaume d'Hyrule et à ne pas mettre en scène la princesse Zelda. Il a été réédité sur Game Boy Color en 1998 sous le nom de DX avec quelques bonus par rapport à la version originale, notamment un donjon basé sur la couleur et un magasin de photo qui permet une interaction avec l'accessoire de Nintendo, le Game Boy Printer. Que dire de cet épisode si ce n'est qu'il est probablement le meilleur jeu portable auquel j'ai joué, des graphismes en passant par la musique, le scénario, moi qui l'ai découvert sur Game Boy Color, j'ai rarement retrouvé un épisode aussi complet concentré sur une aussi petite cartouche ! D'ailleurs cet épisode est également considéré comme hors chronologie par des fans, car comme le suggère la fin, cette aventure n'aurait été au final qu'un rêve ! Magnifique rêve...


La série prend le tournant de la 3D avec Ocarina Of Time en 1998 sur Nintendo 64. Il s'est vendu à 7,6 millions d'exemplaires.Considéré comme l'apogée de la série, il est entré dans le Guinness des records en tant que jeu s'étant vendu le plus rapidement, soit 6 millions d'unités dans le monde en 8 semaines. Cet épisode retient l'essentiel du gameplay des épisodes 2D précédents et devient un des jeux ayant eu le plus de succès autant en termes de ventes que de critiques. Il est considéré par quelques-uns comme le meilleur jeu vidéo de tous les temps, pour moi il est assurément l'un des 5 meilleurs jeux jamais édité par Nintendo. En 2006, Nintendo Power le considère d'ailleurs comme le meilleur jeu paru sur une console Nintendo. Les innovations incluent l'utilisation du systême de lock, une nouvelle mécanique de gameplay qui verouille la caméra sur un ennemi proche et modifie les actions du joueur par rapport à cette cible. Ce lock permet des combats à l'épée palpitant dans un espace tout en 3D. Les innovations sont ici stupéfiantes, le monde est gigantesque, l'alternation du cycle jour/nuit, les graphismes sublime et l'ambiance si prennante sont tous présent. Je me souviendrais toujours de ce mois de décembre 1998 ou je découvris ce jeu, terminé en même pas 1 mois durant les vacances de noel avec un ami ! Je prendrais je pense le temps ulterieurement de faire un article dédié uniquement à cet épisode.


Le titre suivant, Majora's Mask, est sorti en 2000 sur Nintendo 64. Utilisant le même moteur de jeu qu'Ocarina Of Time mais ajoutant un nouveau concept basé sur le temps, conduisant à des réactions quelques peu mitigées de la part des fans de la série. Le gameplay a changé considérablement : en plus d'une forme de limite temporelle, Link peut utiliser des masques pour se transformer en différentes créatures aux compétences exclusives. Link dispose de soixante-douze heures pour empêcher une terrifiante lune de s'écraser sur Termina, le monde où se situe l'action. Plus les heures passent, plus l'ambiance préapocalyptique se renforce. L'ambiance est pesante et le fait de ne pas pouvoir prendre son temps pour parcourir le royaume d'Hyrule m'avait beaucoup déçu...


Les deux jeux suivants, Oracle Of Ages et Oracle Of Seasons, ont été publiés simultanément pour la Game Boy Color en 2001, le joueur reçoit un mot de passe qui permet de jouer à l'autre jeu comme s'il s'agissait d'une suite. Ils ont été développés par Capcom en coopération avec Nintendo. Je dois avouer que je les possèdent, mais je ne les ai jamais terminés !

En 2003 sort sur GameCube l'épisode Wind Waker. L'Hyrule des anciens épisodes a été engloutie par les flots. Le gameplay se centre sur le contrôle du vent à l'aide de la "baguette du vent" , et sur l'utilisation d'un petit bateau autour d'un immense monde-océan parsemé d'îles. Le jeu à beaucoup étonné les amateurs de la série, de part ses graphismes en cel shading, je l'avais pour ma part pas mal apprécié, cependant, je doit avouer ne pas avoir plus accroché que ça.

Sorti entre 2004 et 2006 également, Four Swords et Minish Cap sur Game Cube et Game Boy Advance, épisodes auquel je n'ai pas joué.
En 2006 toujours, Twilight Princess est le premier épisode de Zelda sur Wii, il sort quelque temps plus tard sur GameCube. Sur Wii, il s'enrichit de la capacité de la console à reconnaître les mouvements. Le jeu prend le parti d'un certain réalisme. Il raconte la lutte d'un Link plus mature qui doit libérer Hyrule du monde du crépuscule qui envahit peu à peu le royaume. Lorsqu'il entre dans ce monde, Link est transformé en loup, et le gameplay change radicalement de ce fait. Je suis actuellement toujours en plein jeu, je prefere donc remettre mon avis dessus à plus tard. Je peut juste dire qu'il me fait beaucoup pensé par ses aspects à un mix entre Ocarina Of Time et Majora's Mask, avec des graphismes sublime.

Pour finir, la sortie de Phantom Hourglass sur DS en 2007 , que je me procurerais dès la console acquise.
Un nouvel épisode est en préparation toujours sur DS et est annoncé pour cette année.



Cette saga est donc indiscutablement indispensable à tout joueurs qui se respecte, son univers, mêlant mythologie nordique et mythologie japonaise, son ambiance, ses personnages , la durée de vie impressionante de chaque opus en font une des séries essentielles des jeux vidéos.


Je termine mon article avec quelques vidéos de mes épisodes favoris :




Publié dans Jeux console

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article