Hokuto No Ken

Publié le par NeoJin




Nous allons aujourd'hui parler d'une icône du manga. Souvent lorsque l'ont parlent de bande dessinée Japonaises, il y a trois titres qui reviennent tout le temps : Dragon Ball, Saint Seiya... Et Hokuto No Ken, plus connu sous le nom de Ken Le Survivant dans nos contrées.

Il s'agit donc au départ d'un Seinen manga, créee par Tetsuo Hara aux dessins et Buronson au scénario, il a été publié entre 1983 et 1988 dans le célèbre Weekly Shonen Jump, et adapté en France aux éditions J'ai Lu à partir de 1999, réédité depuis peu aux éditions Asuka.

Le style du dessin utilise les codes des histoires de samouraïs, par exemple les duels chorégraphiés. Les coups donnés par le héros ont généralement pour effet de faire imploser ses adversaires (Hokuto Shinken), non pas sous la force des coups mais en frappant les points vitaux, comme s'il s'agissait d'une acupuncture de combat, ou encore de découper ses adversaires (Nanto Seiken). Les gerbes de sang résultant de ces techniques sont souvent rendues sous la forme de jets de lumières (pour la censure ).

Commençons donc par un court résumé de l'histoire ô combien vaste, contrairement à ce que certains pourraient penser,  d'Hokuto No Ken :

Le manga se déroule dans un futur proche sur une terre ravagée, détruite,  par la guerre nucléaire qui a eu pour conséquences la disparition de la plupart des océans et la destruction d’une grande partie de la végétation. Dans cet univers post-apocalyptique, les survivants sont parfois d’humbles villageois essayant de lutter pour vivre ou des voyous vicieux et sadiques regroupés dans des bandes qui s’adonnent aux pillages et à la persécution d'innocents , il y a d'ailleurs de nombreux chefs de gangs, au physique très souvent impressionant, tyrannisant des populations entieres, les asservissants completement à l'aide de la violence...

Cependant, un combattant nommé Kenshiro, homme reconnaissable aux sept cicatrices qu’il porte sur le torse ( représentant la constellation de la Grande Ourse ), est choisi pour devenir le successeur du légendaire art martial assassin : le Hokuto Shinken (l’art divin de l’Étoile du nord, ou de la Grande Ourse ).
Au début de l’aventure, Kenshiro ne cherche pas réellement à aider le peuple en souffrance, mais au fur et à mesure que son étoile le guide, il se révèle comme étant le sauveur tant attendu par une population au bord du désespoir et de la disparition totale.

Accompagné dans son périple par deux jeunes enfants nommés Bart (orphelin) et Lynn (muette, et orpheline elle aussi), Ken affrontera un grand nombre de gangs, allant même jusqu'à affronter ses frères, eux aussi disciples de l’art du Hokuto Shinken, afin de déterminer lequel d'entre eux est réelement, l'héritier de la Grande Ourse. Ken se mesurera également  à certains maitres de l’école du Nanto Seiken ( poing sacré de l’étoile du Sud) et de ces nombreuses branches.


Avant de rencontrer son ultime adversaire, qui n’est autre que son frère ainé Raoh, un aspirant au titre d'unique successeur du Hokuto ayant enfreint ces lois, voulant continuer de pratiquer cet art martial afin de conquérir des terres et des peuples par la force, le parcours de Kenshiro l’amène à faire face à une série de tragédies qui l’affectent profondément ( disparition de l'amour de sa vie, mort de certains de ces meilleurs amis qu'il a d'ailleurs souvent du tuer lui même…). Sans parler de toute l'horreur et la barbarie qu'il rencontre en errant à travers ce monde ravagé par la guerre nucléaire.



Il s'agit la d'un court résumé de la première partie de la saga, cette partie la se déroule quand à elle plusieurs années plus tard :


Plusieurs années après  son combat contre Raoh et son armée. Ken effectuera une seconde venue pour prêter main forte à Bart et Lynn maintenant adulte et leaders de l’armée du Hokuto, milice rebelle contre la tyrannie des troupes de l’empereur céleste commandées par un nouveau despote nommé Jakoh.


Apres le combat  final contre Jakoh, Lynn est enlevée et Ken doit traverser le seul océan restant pour se rendre sur les terres de Shura aussi connu comme le pays des akumas ( démons ).

Ce pays est gouverné par Kaioh, le frere biologique de Raoh, qui est aussi dépositaire du Hokuto Ryūken, qui n’est autre qu’une branche maléfique du Hokuto Shinken.

Apres avoir retrouvé le secret du Hokuto Souké ( la brance originelle du Hokuto ), Ken livrera son combat final.

Enfin, Kenshiro retrouvera Ryu, le fils de Raoh et le prendra comme disciple pour faire de lui son successeur...

Petit déscriptif à présent des principaux protagonistes du manga :

Kenshiro : 


Il est le plus jeune des quatre fils adoptifs entrainé par le précédent héritier du Hokuto, Ryuken. Ses origines sont révelées dans la deuxième partie du manga, où l'on découvre qu'il fut envoyé au Japon, avec son futur ennemi et frère Raoh et Toki, , pour fuir leur pays d'origine, Asura, déchiré par la guerre.

Disciple de Ryûken, il a été formé en même temps que Raoh, Toki et Jagi. La décision de Ryûken de faire de Kenshirô le successeur du Hokuto Shinken a été très mal perçue par Raoh et Jagi, qui se rebellent. En effet seul un héritier pouvant être choisi parmi les élèves, les autres pratiquant malchanceux se voient interdits l'usage du Hokuto Shinken, les plus récalcitrant pouvant se voire tout simplement effacer la mémoire, où même briser les poings. Raoh, dans sa rage ira même jusqu'a commettre un acte inpensable contre son maitre.

 Toki aurait d'ailleurs du être l'héritier, seulement une grave maladie obligea Ryûken à choisir Ken. Enfin, Jagi est tenu en échec par Kenshiro qui préfère retenir ses coups contre son ainé. Kenshiro lui inflige de sérieux dégats, défigurant Jagi à tout jamais, ce qui explique la haine de ce dernier envers Kenshiro.

Kenshiro est ainsi autant apprécié pour ses qualités humaines que pour sa force et sa maitrise technique : il est très souvent vaincu par des adversaires plus puissant que lui, mais sa volonté de fer et sa puissance font de lui le véritable heritier du Hokuto Shinken.

Raoh:

Raoh, c'est avant tout l'un des "méchant" les plus impressionants et les plus charismatiques que l'ont ai connu dans un manga... Alors qu'il était un enfant, il quitta l'île avec Toki et Kenshiro pour rejoindre Ryûken, le 63 ème maître du Hokuto Shinken et suivre son enseignement.. Il est le frère adoptif de Ken et Jagi mais frère de sang avec Toki, jadis, Ryuken, le précédent héritier du Hokuto Shinken pris quatre jeunes garçons sous sa protection. Son but était de former ses quatre candidats à devenir héritier du Hokuto Shinken. Mais la loi du Hokuto implique qu'un seul successeur soit nommé. La puissance destructrice de cette école est telle qu'un seul homme à la conscience irréprochable peut officier en tant qu'héritier. Si Ken fut choisi comme successeur des techniques du Hokuto Shinken, trois autres hommes connaissent et maîtrise cet art redoutable. Comme je le disais plus haut, les méthodes pour empecher les autres prétendants au titre d'appliquer cet art sont nombreuses... Cependant Raoh refusera son sort, et se servira du Hokuto pour levé une armée, et s'emparer de très vastes terres ravagés par la guerre.

Jagi : 

Il est l'un des quatre frères du Hokuto Shinken. Apparemment, c'est aussi le plus faible d'entre eux. Ainsi, il se sert souvent d'armes à feu et de ruses diverses lors de ses combats.

Jagi est un être sanguinaire et sans scrupule qui voue une haine obsessionnelle à son frère cadet, Kenshiro, car il n'admet pas que ce dernier puisse avoir été désigné héritier du Hokuto Shinken. Lors d'un combat, il sera défiguré par Ken et portera par la suite un masque pour cacher son visage.

Il se vengera en persuadant Shin ( meilleur ami de Ken pourtant ) qu'il est trop faible pour mériter l'amour de Yuria, et l'incitera ainsi à s'emparer d'elle. Plus tard, Jagi s'inflige lui même sept cicatrices sur la poitrine pour se faire passer pour Kenshirô et salir son nom.


Shin :


Il est l'un des six grands maîtres du Nanto Seiken. Il a pris Yuria à Kenshirô lors d'un duel où il lui infligea 7 cicatrices en enfonçant ses doigts dans son corps le laissant pour mort. La première periode du manga  nous montrent Ken à la recherche du repaire de son ennemi juré afin de libérer sa fiancée. Leur nouveau duel sera l'un des points forts du manga, très émouvant d'ailleurs.



Rei :


Il est né sous l'étoile Gisei c’est à dire celle de la justice ou de la droiture et fait donc partie du Nanto Roku Sei Ken (les 6 poings sacrés du Nanto). Il est à la recherche de sa sœur Aili, enlevée le jour de son mariage par un homme avec 7 cicatrices sur le torse... Rei est un homme prêt à tout pour retrouver sa sœur et se venger de l'homme aux 7 cicatrices.

C'est à ce moment que Rei arrive au village de Mamiya et y rencontre Kenshiro. Après s'être allié avec les Kiba qui attaquent le village, Rei les trahit et part les massacrer avec Kenshiro et Mamiya. Arrivés au repère des Kiba, ils découvrent que c'est Kiba Daio leurs chef qui détient Aili. Après l'avoir vaincu, ainsi que ses "enfants ", Rei retrouve enfin sa petite sœur qui, grâce à Kenshirô, retrouve la vue. Rei n'est plus l'homme déterminé et prêt à tout et ressent une énorme dette envers Kenshirô.

C'est après avoir rejoint Kenshirô et Mamiya partis libérer Toki que les choses se gâteront pour Rei. Personnage ultra charismatique, il sera l'un des meilleurs ami de Ken durant son long périple.

Voila donc pour quelques uns des grands personnages de cette histoire, il serait trop long de résumer l'histoire de tout les personnage d'Hokuto No Ken , tant ceux ci sont nombreux !


Les maitres Tetsuo Hara et Buronson ce sont inspirés de diverses légendes, et univers différents pour créer ce monde post apocalyptique anarchique qui est représenté dans le manga :

 A la base, cela devait être une histoire d'expert en art martiaux, qui vaincrait ses ennemis en pressant leur points vitaux.

Les deux premières parutions furent bien reçues par les lecteurs de Jum. Le résultat d’un sondage parmi les lecteurs fit en sorte qu’Hara puisse adapter son œuvre en une série hebdomadaire. Buronson fut assigné pour scénariser la version hebdomadaire. L’histoire fut réécrite, l’univers contemporain de version originale laissa place a un univers post-apocalyptique fortement inspiré du film Mad Max avec Mel Gibson et le protagoniste Kenshiro, qui était a l'origine un lycéen, devint un héros plus âgé et plus stoïque, principalement inspiré par Bruce Lee ( les fameux cris : Atatatatatata ! ).
Autre point à souligner également sur les inspirations du mangaka au sujet de Ken :


Avec Mad Max tout d'abord. Au début, tout deux ne pense qu’à venger leurs proches (Yuria pour Kenshiro et Jessie pour Max ). Au fur et à mesure, tout deux vont venir en aide aux plus faibles...

Dans Mad Max 2, un gang de motard terrorise la population... Kenshiro et Max sont habillé de la même façon et les antagonistes de l'histoire se ressemble.

Au fur et à mesure que la série se développe, le personnage de Kenshiro est présenté comme un messie malgré lui. Les parallèles et ressemblances avec Jésus Christ se multiplient. A plusieurs reprises, il fait preuve de compassion envers ses ennemis, il est appelé sauveur par la population qui a foi en lui, les personnes qui croient en lui sont persécutées par les tyrans au pouvoir, il effectue par ailleurs une seconde venue et répond ainsi aux prières de la population qui l'invoque directement, il ira même jusqu'a subit un crucifiement dans la deuxième partie de la série avant d'attendre une miraculeuse résurrection...




Mad Max, Bruce Lee et le Christ lui même en inspiration, rien que ça !

Malheureusement, cette oeuvre est également connu chez nous pour son adaptation animé Française, totalement mytheuse, grâce notamment à des doubleurs ne se gênant absolument pas pour changer completement les dialogues de l'anime avec de nombreuses vannes foireuses, ces messieurs éstimant que le manga était je cite : nazi !
Attitude pitoyable et anti Japonaises donc, qui a plu à certains, mais que les puristes n'ont toujours pas pardonnez.

La violence fut également l'un des point le plus critiqué du manga, et valut au Club Dorothée, seul émission diffusant l'animé à l'époque les foudes des médias et des politiques...




Venons ont donc aux animés à présent :

La première diffusion de la série avait été commencé dans l'émission de Dortohée, et a été interrompue après le 84ème épisode. Les épisodes 92 à 109 sont inédits en France et n'ont pas été doublés en français. Puis en 2005, une nouvelle édition DVD voit le jour. La série sera en version française et les 20 épisodes manquants seront doublés par d'autres acteurs. L'épisode 41 n'est qu'un résumé par les deux enfants Bart et Lynn de tous les épisodes précédents. Les censures sont énormes, ont coupent purement et simplement certaines scènes jugés trop choquante.

Graphiquement, ça a tout de même pas mal vieilli, et certains épisodes sont à la limite du passable, sans parler du doublage donc, mais dans l'ensemble, on prend tout de même un réel plaisir à regarder cet anim.

Le film animé quand à lui, véritable classique , n'a pas prit une ride,  réalisée par Toyoo Ashida et diffusé en mars 1986 au Japon. Le manga n'étant pas terminé à l'époque, le scénario a été modifié et condensé pour les besoins du film, et l'histoire s'arrête après le premier combat contre Raoh. Véritable reussite sur tout les points de vue, je me souviendrais toute ma vie de ce samedi après midi, ou, moi et mon cousin avions regardé la K7 (on avait 8 ou 9 ans ahah ! ).

On devra attendre ensuite 2003, et la série de trois OAV, Shin Hokuto No Ken, se déroulant deux ans après la fin officielle du manga. Sympathique, tant graphiquement que scénaristiquement, bien que le combat final opposant Ken à un autre pratiquant de dérivé du Hokuto s'avère très décevant. J'ai d'ailleurs acheté le coffret la semaine dernière en pensant me procurer ceux dont je vais vous parler à présent !

Sorti entre 2007 et 2009 au Japon, trois autres OAV, revenant sur les moments fort de la saga : L'Ere de Raoh, La Légende de Julia déja sorti en France et La Légende de Toki que je vais donc m'empresser de me procurer !

Voila voila, je pense avoir à peu près tout dit sur ce mythe du manga, dont chacun d'entre vous a au minimum, du entendre parler, si ce n'est pas le cas, essayé pour commencer les premiers volumes , ainsi que le film animé de 1986, vous succomberé à coup sur à cet univers et cette histoire unique !



Publié dans Manga

Commenter cet article

Enzo 09/08/2009 15:13

le meilleur manga de tout les temps pour moi ! super article et bonne continuation pour votre blog !!