Berserk

Publié le par NeoJin

berserkcover

En ce dernier jour de 2009, et comme prévu, voici mon petit article dédié au manga d'heroic fantasy de Kentaro Miura. Débuté en 1990 et toujours en cours de parution ( 34 volumes au Japon ), il est édité aux éditions Glénat en France. Il est considéré comme un manga seinen ( adulte ).


Avant toute chose, âmes sen­sibles s'abs­te­nir... Pour les autres, lire ma cri­tique vous per­met­trait de faire mieux connais­sance avec un uni­vers tel­le­ment riche et vaste qu'il serait vraiment dommage de passer à côté. Une épo­pée, une vraie, comme un grand film tel Braveheart ou encore Le Seigneur Des Anneaux... Il fau­drait presque consa­crer une cri­tique à chaque vo­lume de cette oeuvre monumentale. Le titre an­nonce la cou­leur car Berserk est bien une his­toire de folie,  sombre, ter­ri­fiante par­fois, in­con­trô­lable la plusparts du temps, et san­glante énor­mé­ment. Tiré du terme nordique " berserker "soit guer­rier ins­pi­ré d'une rage di­vine selon les lé­gendes scan­di­naves, voici un conte mé­dié­val cruel ou de nom­breux élé­ments d'héroic fan­ta­sy et les batailles ultra violentes sont omniprésente.

Pour­tant en s'y in­té­res­sant de plus près, Berserk est un sei­nen bien plus com­plexe qu'il n'y pa­raît aux pre­miers abords met­tant en scène des per­son­nages forts, des ré­flexions éton­nantes sur la vie abor­dant des thèmes ex­cep­tion­nels toujours aux li­mites de la folie. Mais c'est sur­tout sa quête prin­ci­pale qui re­tient l'at­ten­tion : une his­toire de ven­geance à réa­li­ser au beau mi­lieu d'une guerre durant déja depuis près de cent ans,  au sein de la­quelle les des­ti­nées de deux hommes ri­vaux ( Guts et Griffith ) vont s'entrechoquer. Le bien contre le mal, comme d'habitude ? Non pas ici , le mal contre le mal "s'oppose". Ni bon, ni mé­chant, le côté sombre de cha­cun des per­son­nages res­sort pour un ré­sul­tat génial, su­per­be­ment représenté par le gé­nia­lis­sime Ken­ta­ro Miura afin d'en faire l'un des meilleurs mangas en parution actuellement, et l'un des meilleurs mangas tout court.

berserkmanga1



Les deux pre­miers vo­lumes nous plon­ge dans le monde de Mid­land mais c'est vé­ri­ta­ble­ment à par­tir de la moi­tié du troi­sième vo­lume, ou le man­ga­ka nous renvoie  dans une ré­tros­pec­tion, que se lancent l'aven­ture et les ex­pli­ca­tions... En­fant, Guts est re­trou­vé vi­vant sous un ca­davre en pleine cam­pagne. Heu­reu­se­ment, il est sauvé par une femme,  Sis ,qui dé­cide de l'adop­ter mais Gam­bi­no, son mari mercenaire re­fuse im­mé­dia­te­ment d'as­su­mer la pa­ren­té. Trois an­nées ont passé, sa mère adop­tive est mou­rante, Guts se charge alors d'être l'écuyer de Gam­bi­no qui le traite mal tout en lui ap­pre­nant le ma­nie­ment des armes. Guts fait petit à petit ses preuves et im­pres­sionne même son père adop­tif qui garde une grande ran­coeur contre cet enfant qui lui a pris sa femme. Gam­bi­no dé­cide de se ven­ger par tous les moyens de l'enfant si bien qu'une nuit, complètement saoul, il dé­cide d'as­sas­si­ner notre héros mais un autre évenement va se produire. Le monde de Guts s'écroule...


Obli­gé de fuir les siens, il erre à tra­vers les vastes champs de ba­taille comme combattant so­li­taire lors­qu'il est as­sailli par une troupe de mer­ce­naires, la Troupe des Fau­cons. Après avoir réa­li­sé une dé­mons­tra­tion de sa force face à plusieurs hommes en ma­niant une épée gi­gan­tesque ( un des symboles du manga ), le lea­der Grif­fith le pro­voque en duel et ar­rive à le vaincre... la pre­mière dé­faite de Guts. A la fois ad­mi­ra­tif et rival de cet homme cha­ris­ma­tique, il va alors ac­cep­ter de re­joindre sa troupe pour for­mer une équipe in­vin­cible et réa­li­ser le rêve de cet homme : construire un monde meilleur.

L'am­bi­tion dé­vo­rante de Grif­fith ne cesse d'ap­por­ter vic­toires et suc­cès d'im­por­tance aux Fau­cons si bien qu'ils sont reçus dans les hautes sphères du royaume, Griffith est même anobli et devient chevalier. Lors d'une mis­sion plus périlleuse que les autres, la Bri­gade va de­voir faire face à Zodd, un démon ré­pu­té pour vivre de­puis plus de cent ans sans ja­mais avoir été vain­cu, et la troupe du Faucon ne fera pas mieux, mais c'est la pro­phé­tie du monstre qui re­tient l'at­ten­tion : Grif­fith condui­ra à leurs pertes tous ceux qui l'en­tourent.
S'en­gage alors une aven­ture folle ou la dé­marche scénaristique de Miura se base sur la ques­tion : la haine de Guts est-​elle plus forte que l'am­bi­tion de Grif­fith ?

La ga­le­rie de por­traits des personnages de Berserk est im­mense et faire un por­trait de Guts n'est pas chose aisée. En fran­çais, son nom est Guts, Gatsu en ja­po­nais et en an­glais, il se nomme Gutts, ce qui si­gni­fie tripes et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il en a... En effet com­ment dé­crire un homme qui a passé sa vie à com­battre, un homme qui a passé sa vie à pour­suivre un but fixé de­puis son en­fance, un homme qui cô­toie la mort au quo­ti­dien et ce depuis sa naissance, un homme qui a rêvé de ga­gner tout ce qui fait une vie pour tout perdre à cause du rêve d'un autre ? Ces ques­tions sont à l'ori­gine du scé­na­rio ex­trê­me­ment étof­fé de l'épo­pée fan­tas­tique qui fera pas­ser par tous les états un per­son­nage peu lo­quace mais terriblement charismatique. Im­pres­sion­nant aussi bien phy­si­que­ment que par sa science de la vie et du com­bat, il est facilement re­con­nais­sable à ses quelques signes dis­tinc­tifs.

berserkmanga2

Por­tant une étrange marque au cou, borgne, le corps couvert de ci­ca­trices, Guts n'est pas un héros propre sur lui et le plus dur reste à venir. Tout habillé de noir et com­bat­tant avec son épée gi­gan­tesque la Dra­gon Slayer, Guts pos­sède une main gauche ar­ti­fi­cielle trans­for­mée en ar­ba­lète-​ca­non. Té­mé­raire, il n'hé­site pas à se lan­cer face à plu­sieurs  adver­saires en même temps pour triom­pher au prix de mul­tiples pé­rils mais sa haine contre Grif­fith deviendra plus forte que tout. Son passé le pour­suit, son pré­sent est une lutte per­ma­nente pour la survie et son futur est incertain, il vit au bord de la folie avec la peur d'y bas­cu­ler et de ne plus pouvoir revenir. Il hé­ri­te­ra même du sur­nom "Guer­rier Noir" sur les champs de ba­taille.

Gam­bi­no et Grif­fith, ses deux men­tors lui ont  brisé son rêve d'ou un sin­cère rejet des rap­ports hu­mains. Deux fois, il a fait confiance et deux fois, il a été trahi.

Grif­fith, lea­der de la Troupe des Fau­cons avec de longs che­veux blonds et un re­gard qui fait fondre tous les personnages fé­mi­nins du manga, no­tam­ment la prin­cesse Char­lotte est un per­son­nage am­bi­gu, tour à tour an­gé­lique et dia­bo­lique. Son pre­mier ca­rac­tère s'ex­prime par un rêve idéa­liste consis­tant à bâtir son propre royaume mais le second est une am­bi­tion qui se tra­duit par une pas­sion dé­vo­rante pour le pou­voir qui ap­pa­raî­tra pro­gres­si­ve­ment jusqu'à at­teindre son pa­roxysme lors de son pas­sage en tant que membre à part en­tière de la Main de Dieu ( GodHand ), un groupe d'êtres bien mys­té­rieux qui ne se re­fusent ja­mais aux actes les plus odieux. De plus, il dé­tient un oeuf étrange nommé Be­hé­rit, source de la pro­phé­tie de Zodd...

berserkmanga3

Casca, autre personnage essentiel de l'oeuvre est le seul amour de la vie du héros, jeune femme cou­ra­geuse, gar­çon man­qué sur les bords mais au charme et au charisme indéniable. Elle connaî­tra une trans­for­ma­tion pro­fonde après avoir été ra­va­gée par le rêve de Grif­fith lors du fa­meux pas­sage de l'oc­cul­ta­tion qui reste le mo­ment clé de la série. Si dure et si douce à la fois, Casca n'ap­pré­cie pas Gutts à leur pre­mière ren­contre car ce­lui-​ci prend la place de fa­vo­ri qui lui re­ve­nait aux yeux du chef de la Bri­gade des Fau­cons. Par la suite, ils ver­ront leurs re­la­tions chan­ger pour ne plus être que des  "com­pa­gnons d'armes " mais bien plus en­core... Elle est d'ailleurs le se­cond de la Troupe des Fau­cons en charge de succéder à Grif­fith, aux­quels viennent s'ajou­ter Judo, Pip­pin, Ri­ckert et bien d'autres en­core tous dé­voués au cha­ris­ma­tique jeune homme aux che­veux blonds.

Puck l'elfe gué­ris­seur consti­tue le per­son­nage co­mique de la série no­tam­ment lors de ses pas­sages en super deformed et fait to­ta­le­ment contraste avec Guts par son com­por­te­ment jo­vial et candide. Néan­moins, il se ré­vèle d'une aide pré­cieuse dans les mo­ments cri­tiques même si sa ca­pa­ci­té de guer­rier est inexistante. C'est le seul vé­ri­table "ami" de Guts.

berserkmanga5


Un mot sur les autres per­son­nages qui ap­pa­raissent ponc­tuel­le­ment mais qui ont des rôles im­por­tants dans les événe­ments. Zodd, le démon im­mor­tel à la masse phy­sique mons­trueuse re­trou­ve­ra sur son che­min un être sem­blant pos­sé­der beau­coup de clés sur le monde de Mid­land, le ca­va­lier noir ap­pa­rais­sant à la tombée de la nuit, Skullk­night. Sa lé­gende nous sera ré­vé­lée par Char­lotte, la prin­cesse hé­ri­tière du trône, folle amou­reuse de Grif­fith. Ce sont trois des plus mar­quants parmi la cen­taine de ren­contres in­at­ten­dues de Guts, au­tant dire une ri­chesse in­com­pa­rable en qua­li­té et en di­ver­si­té du côté scé­na­ris­tique.

 Comme je le disais plus haut, Berserk est considéré comme un manga gore. Le sang coule à flot dans un uni­vers de vio­lence per­pé­tuel. Oui, le sei­nen tend à évo­quer les souf­frances hu­maines et à mettre en avant des per­son­nages qui ne de­mandent qu'à se battre jusqu'à la mort pour trouver une libération, les hu­mains sont d'ailleurs sou­vent les premières vic­times fa­ciles de monstres de toutes sortes. Ce­pen­dant, sans vou­loir faire d'apo­lo­gie de quoi que ce soit, je tiens à pré­ci­ser que le sei­nen re­flète quand même bien le Moyen Age et ses lé­gendes, époque san­glante ou les guerres duraient parfois plus de cents ans. Pour­tant, Berserk est bien plus qu'une lutte fra­tri­cide entre hu­mains et monstres car les vrais thèmes de ré­flexion sont pré­sents, ti­raillant Guts entre son rêve et son côté schi­zo­phrène. De plus, Miura n'a pas hé­si­té à faire in­ter­ve­nir des élé­ments contem­po­rains de l'époque dans la­quelle il nous em­barque, ainsi l'In­qui­si­tion avec les chasses aux sor­cières et les champs de ba­tailles où nombre de che­va­liers se re­trouvent dans un monde glo­ba­le­ment fantaisiste. An­gois­sant et gore sû­re­ment, mais même si les têtes volent sou­vent après des coups de hache, Berserk pro­pose aussi autre chose que de la vio­lence pure et gra­tuite avec des in­trigues politiques, des ro­mances in­croya­ble­ment riches en re­bon­dis­se­ments et poi­gnantes de­vant leur évo­lu­tion (Cas­ca-​Guts sur­tout), des mo­ments co­miques avec les fa­cé­ties de Puck...

berserkmanga4



20 ans ! La série est très longue et pro­met en­core de longues heures de lec­ture car après une trentaine de chapitres, de nou­veaux ad­ver­saires ap­pa­raissent sans cesse de­vant Guts pre­nant la forme de sous-​fifres de Grif­fith ou de monstres ba­naux ce­pen­dant le dé­noue­ment de l'oeuvre pa­raît en­core loin­tain. Miura prend son temps mais ce n'est pas pour au­tant que le manga perd de son in­ten­si­té. Si l'in­té­rêt de l'aven­ture semble se re­lâ­cher par moment, c'est pour mieux re­bon­dir par la suite !


Vio­lence et amour, guerre et repos du guer­rier, psychologie à pro­fu­sion, fan­tas­tique et hor­reur, tra­hi­sons et com­plots suc­cé­dant aux petits bohneurs de la vie... Tout ça résume bien Berserk. Une oeuvre ma­jeure at­ten­due à chaque nouveau vo­lume et qui doit son salut uni­que­ment à la patte incroyablement précise de Miura. Il y eu également un animé, mais je ne peut pas en parler plus précisement ayant uniquement vu quelques épisodes sur le net, ainsi qu'un jeu vidéo sur Dreamcast ( Sword Of Berserk ), assez sympathique.

Si vous en avez marre de Naruto ou des mangas de "gonzesse" trop kawaiiii  et que vous cherchez une serie qui ne vous décevra pas, à coup sur, c'est vers Berserk qu'il faut se tourner.

berserkfin

Publié dans Manga

Commenter cet article

Aurélien 26/11/2010 18:16


J'ai commencé Berserk je suis au Tome 18 c'est un bon seinen qui mérite bien sa réputation !


NeoJin 26/11/2010 23:14



Marrant ça j'ai recommencé la lecture du manga il n'y a pas longtemps et j'en suis au même endroit que toi.


 


Cette seconde partie de Berserk est encore plus sombre que la première, vivement l'anime !



NeoJin 16/03/2010 18:35


lol je comprend !

Les derniers Naruto sont vraiment géniaux au passage je trouve...


lé-up 15/03/2010 18:18


je te repond un peu tard ^^ nan j'arrive pas a m'en procurer :( ça fait fait chier j'ai plus un rond , j'ai acheter trois naruto .


NeoJin 18/02/2010 09:29


Du pur classique ouais... ça devrait te plaire.


Sombre Plume 17/02/2010 14:33


Faudrait que je prenne le temps de m'y mettre car c'est assez culte ^^