Crash Bandicoot

Publié le par NeoJin



Autre jour, autre test d'un de mes jeux cultes sur cette chère Playstation, l'un de mes premiers sur la console,  je veut parler de Crash Bandicoot, premier du nom.
Il s'agit d'un jeu de plates formes en 3D, sorti en 1996 et développé par les studios Naughty Dog. Il est important de noter qu'il fut l'un des premiers titres occidental à avoir connu un vrai succès au Japon.

Replaçons nous dans le contexte de l'époque, en 1996 la Playstation, qui cherche à s'imposer dans le monde des consoles de salon, manque cruellement de références dans les jeux de plateforme. La SNES, bien que dépassée, continue de produire ses hits en la matière : Donkey Kong 3, pour ne citer que lui. Pire, le concurrent direct de Sony, Sega et sa Saturn, disposent de quelques titres de qualité dont le sublissime Nights.

La Playstation doit donc se doter rapidement de jeux de ce genre, pour attirer les derniers joueurs récalicitrants qui n'auraient pas succombé à la 32 bits révolutionnaire.

Quand Crash Bandicoot débarque, il change tout les donnes de l'époque, avec un jeu tout en 3D à la troisième personne.

Pourtant, Crash premier du nom utilisera quelques "anciennes" références au genre : Crash évolue sur un archipel découpé en 3 îles avec au moins un boss dans chacune d'elles, le joueur déplace Crash d'un point à un autre de ces îles, pour sélectionner le niveau à jouer. La référence à Donkey Kong Country est donc très claire ; le jeu, de plus, s'inspire du thème tropical, également emprunté au titre de Rare.




Plus qu'un nouvel univers, Crash Bandicoot c'est aussi une ambiance particulière : l'humour est omniprésent que ce soit dans le scénario ou dans les phases de jeu. Crash, comme la plupart des marsupiaux, a un QI proche de celui d'une huître, et doit pourtant protéger la planète menacée par le terrible Docteur Neo Cortex, qui n'est pas si terrible que ça au passage... Cortex est en effet ultra complexé (par sa taille notamment, ça ne vous rappelle personne ?) et veut se venger en anéantissant la race humaine !!

Pour sauver le monde, Crash doit donc récolter des cristaux (disponibles à chaque fin de niveau). Dans sa quête, il sera accompagné de Aku Aku, un masque vaudou volant, qui le protègera contre les salves ennemies !

Plusieurs bonus sont également présents tout au long des niveaux. Le joueur dispose également de quêtes annexes : ramasser toutes les caisses d'un niveau donne droit à un diamant spécial.

Les caisses constituent un des aspects les plus importants du jeu : la plupart permettent d'obtenir des pommes ; au bout de 100 récoltées, Crash gagne une vie. Les caisses à pommes peuvent être toutes simples, ou à rebonds (il suffit de sauter plusieurs fois sur la caisse pour obtenir la totalité des pommes). D'autres caisses contiennent des vies supplémentaires. Enfin, les caisses de nitro, à ne surtout pas toucher, sont débloquables auprès de caisses en fer spéciales, qui permettent de les faire sauter, et les caisses TNT explosent 3 secondes après leur avoir sauté dessus !

Les phases de jeux sont multiples : de la simple traversée dans la jungle tropicale, au surf sur des feuilles géantes, en passant par d'autres phases bien fun où vous devez échapper à un énorme rocher qui déboule sur vous... bref, on est servis !

Les Boss, eux, sont toujours impressionnants et s'affrontent en arène fermée ; leur faille est facile à découvrir, mais les battre est une autre chose !

Pour vaincre tous ses ennemis, et les boss en particulier, Crash peut sauter dessus, les éliminer en tourbillonnant ! Crash peut également glisser et faire des doubles sauts pour atteindre les plates formes les plus hautes.

Vous l'aurez compris, il s'agit la d'un jeux totalement culte de la Playstation première du nom, et reste une des références en la matière.

A noter aussi : les deux suites sorties sur la même console sont également d'excellente facture, en particulier Crash Bandicoot 3.



Publié dans Jeux rétro

Commenter cet article

Sombre Plume 17/02/2010 15:17


L'un de mes premiers jeux sur play... que de souvenirs... A l'époque l'interface de la play était trop classe (quand tu allumais la console sans cd) ...
Maintenant quand tu l'a vois ta envie de gerber limite ^^