Grand Theft Auto IV The Ballad Of Gay Tony

Publié le par NeoJin

gta1


Aujourd'hui, première, je vais tester pour vous un jeu qui a été pendant plusieurs mois une exclu XBox 360 ( que Mojo m'a aimablement prêté le temps de terminer celui ci ). Il est sorti en 2009, 6 mois après " The Lost And  Damned " d'abord téléchargeable puis vendu sur un même disque sous le nom d'"Episodes from Liberty City". Il sortira à la fin du mois de mars sur Playstation 3.

Toujours réalisé par Rockstar, cet épisode prend place chronologiquement au même moment ou Niko Bellic débarque à Liberty City. On y découvre un homme, il se dirige vers une boite de nuit, le videur lui tape amicalement sur l'épaule et le laisse entrer sous le regard médusé des non VIP. Les vibrations des basses le portent jusqu'au bar, ou il commande un verre, puis deux, puis trois. Titubant , il s'avance sur la piste, esquisse un pas de danse, s'approche d'une jolie demoiselle pour une danse plus seré... Ce séducteur impénitent, c'est Luis Lopez, l'homme de confiance de "Gay" Tony Prince, "reine" de la nuit, qui voit son petit empire s'éffondrer depuis qu'il croule sous les dettes. Seule solution pour vivre dans l'excès quand on n'a plus un rond en caisse : pactiser avec le diable et sa clique usuriers, et envoyer Luis régler la note quand la situation l'exige. Tiraillé entre ses anciens potes dealers qui ne le reconnaissent plus depuis sa sortie de prison, les sollicitations de types véreux qui voudraient s'offrir ses services et l'amitié sincère qu'il voue à son boss, Luis Lopez est le héros fort en gueule de ce nouveau GTA, un Dominicain qui en a, peut-être l'un des meilleurs personnages jamais écrits pour la série avec Niko Bellic, c'est dire. Avec lui, les fans replongeront dans le Liberty City de GTA 4 pour une grosse vingtaine de missions, en guettant les clins d'oeil, nombreux, qui assurent le trait d'union entre le jeu original et ses deux épisodes annexes.

gta2

Dès le prologue( frapper des balles de golf sur une cible humaine avant de filer en voiturette ) on pressent que Rockstar a pris un pied fou à concevoir ce nouvel opus. Les premières missions servent comme d'habitude à introduire les principales nouveautés de ce volet, du base jump sur les buildings aux combats de rue illégaux style fight club, en passant par la gestion de boites de nuit ou les nouvelles armes... Naturellement, la plupart des missions déclineront ces nouveautés sur tous les modes, comme cette épreuve de triathlon contre Mori ( le frère de Brucie !) : un challenge qui débutera par un saut en parachute, se poursuivra en hors-bord, avant de se conclure sur une course en ville, la jauge de nitro chargée à bloc à la Burnout. Aussi,  mieux vaut avoir fait ses classes de pilote d'hélico avant cet épisode, car on ne compte plus les missions qui débutent ou se concluent en altitude. Filature, chantage, opération sur les toits, nombreux sont les objectifs qui demandent de se rendre à l'héliport pour arriver à ses fins.

gta3

La variété,  l'ambiance et le fun sont incontestablement les trois points forts de ce Gay Tony. Force est de reconnaître qu'on s'ennuie rarement durant la dizaine d'heures au programme de ce second contenu, bien au contraire. Entre les personnages complètement déjantés, dont un clone de Paris Hilton, du magnifique Yusuf Amir et les missions déjà cultes sur le toit d'une rame de métro ou face à une meute d'hélicos, sans oublier les nombreuses distractions possibles toujours accessibles via le portable, tout s'enchaîne sans jamais relâcher le rythme. Le système de checkpoints durant une même mission comme la possibilité de relancer aussitôt la partie après un échec sont toujours aussi appréciables quand on sait combien il est facile de foirer une mission dans un GTA.

La difficulté est néanmoins relativement bien calibrée, à une ou deux missions près. Enfin, les mini-jeux de gestion de club, qu'il s'agisse de la chorégraphie de groupe en discotheque ou du concours de la meilleure descente ne resteront evidemment pas dans les memoires pour leurs gameplay, mais on adore ça, se mettre virtuellement une race,  avant de jouer les videurs intransigeants cinq minutes plus tard.

gta4

Niveau gameplay, le titre de Rockstar commence tout de même à prendre de la bouteille ( quasi inchangé depuis 8 ans ). Sur le plan technique, Gay Tony n'offre pas non plus d'amélioration notable, comme on pouvait s'y attendre. On notera cependant le bel effort réalisé pour rendre compte du monde de la nuit, avec un vrai travail d'ambiance - éclairage, bande-son pour donner vie aux trois principaux établissements de Liberty City. Et surtout le jeu s'est enrichi d'objectifs annexes au sein des missions, avec feuille de résultats une fois le chapitre terminé. Il est évidemment délicat de s'en tirer sans une égratignure avec un temps canon dès le premier essai, mais Gay Tony offre la possibilité une fois terminé de les rejouer jusqu'à obtenir un joli 100% ralongeant ainsi un peu plus la durée de vie du tire ( une bonne quinzaine d'heure en le faisant a fond ).

Résumons donc : 24 missions géniales, qui donne une impression de foutre un mega bordel à Liberty City et celle d'une liberté rarement atteinte dans un GTA ( les flics sont de plus en plus démissionaires au fil des missions, l'ambiance et les personnages en font encore une fois un indispensable de la saga, en attendant un éventuel 5ème épisode pour bientôt ( en France d'après les rumeurs , on verra bien ).

gta5

Publié dans Jeux console

Commenter cet article

bibi 04/03/2010 08:05


vraiment sympa cette episode mais j'ai préféré celui avec les bikers.


Sombre Plume 28/02/2010 11:32


Ben j'ai un peu testé, mais à l'occaz je me ferais ^^ quand j'aurais le temps ^^


R-GeEk 28/02/2010 10:30


GTA 4 niveau scénario graphisme doit ou/est le plus abouti des épisode beaucoup plus prenant que les autre a par Vice city (ambiance de fou ) a faire donc d'urgence ^^


NeoJin 28/02/2010 08:25


Y'en a un qui est devenu vraiment indispensable entre temps c'est le quatrième opus, j'ai passé... Une soixantaine d'heure dessus, missions et petits à côté compris... Si t'en a l'okaz, essaye le
au moins ^^


Sombre Plume 27/02/2010 13:44


Il en existe combien des GTA aujourd'hui ? ^^
8-9 ? ^^
Entre les variantes et les opus sur portables etc...
J'aime bien jouer un peu mais ça me lasse assez vite en fait :/ j'arrive pas à rester plus d'une heure dessus et les missions me soulent au bout d'un temps...

Cela dit sur psp j'ai fini le liberty city (je l'avais pris pour cracké ma psp a l'époque) et c'est agréable de jouer quand tu te fais chier dans le train. Je pense que c'est mieux sur console
portable...

Cela dit j'ai que très peu touché au dela du "premier" gta 3