Heart Of Darkness

Publié le par NeoJin

heart of darkness 1



Il y a quelques temps de cela, Mojo nous présentait Another World, premier projet d'Eric Chahi à avoir vu le jour sur PC. Je vous présente donc son second grand projet, débuté en 1992 aux côtés de Frédéric Savoir et d'Amazing Studios. Heart Of Darkness mettra six longues années à sortir sur nos plates formes de jeux ( PC et Playstation, version que j'ai testé ). Un titre qui m'a tout particulièrement marqué, puisque faisant partie de mes cinqs jeux de départs lorsque je me suis procuré la Playsation.


L'histoire du jeu parait naive à premier abord : On incarne un jeune garçon prénommé Andy, un peu rêveur, celui ci est le souffre douleur de son professeur qui n'hésite pas à le punir régulierement et à l'enfermer dans un placard... Andy à une peur atroce du noir et pourtant, il devra bientôt faire face à ses angoisses. Son chien Whisky est capturé par des créatures étranges lors d'une éclipse totale. Le garçon, n'écoutant que son courage se dirige alors dans sa petite cabane , qui lui servira de laboratoire pour l'élaboration d'un vaisseau permettant de traverser les dimensions et d'atteindre Darklands, peuplé de créatures de la nuit et dirigé par le maitre de l'obscurité lui même.


L'histoire est dans la plus pure lignée des contes d'antant, un enfant devant affronter ses peurs, au milieu d'un environnement extrêmement hostile et beaucoup plus complexe et subtile que ce qu'il n'en parait à premier abord. Le jeune garçon affronte mille périples et adversaires redoutables pour atteindre son objectif, il rencontre quelques alliés aussi. On s'identifie au personnage assez rapidement d'ailleurs.


heart of darkness 3


J'ai découvert ce jeu à sa sortie en 1998, il était d'ailleurs parfois accompagné de sa soluce et de lunette spéciale afin de pouvoir apprécier pleinement sa fin si particulière. Quel ne fut pas ma surprise de découvrir un titre dans la plus pure lignée des jeux de plates formes 2D des consoles de génération précédente.

Le jeu est composé de huit niveaux divisant l'histoire en autant de chapitre. Tous possèdent un univers bien différent ou l'on progresse tableau par tableau. Les décors sont donc fixe mais sublime et détaillé, il s'agit en quelque sorte d'un personnage à part entière du jeu. Il ne suffit pas de sauter ou courir d'un point à un autre, le décor en lui même ( en image de synthèse précalculée ) est un danger, car il interagit avec votre personnage. Ainsi l'ombre d'une simple branche peut se révéler dangereuse. C'est un total dépaysement, mais on s'y fait très vite.


heart of darkness 6


De plus, pour certaines zones, il faut aussi jouer de patience et ne pas foncer tête baissé notamment pour les énigmes qui se révèle assez tordue par moment. Parfois vous vous trouverez bloqué à un endroit et un petit détail vous aide dans un tableau précédent. Les ennemis et les divers personnages sont très bien modélisé et leur côté dessin animé est parfaitement intégré , apportant une petite touche d'humour. Les ennemis se révèle souvent très malin et coriace en évitant vos tirs pour ne pas finir carboniser ou vous prendre en embuscade et sauter de partout pour vous avaler littéralement. Le soin apporté au divers sprites du jeu et à son animation est tout bonnement hallucinant.

Heart Of Darkness est  fluide ,  il n'y a pas de coupure entre les cinématiques et la partie jeu, ce qui se révèle très agréable et aide encore plus à l'immersion de cette sorte de film d'animation interactif.


heart of darkness 4


Andy dispose d'un nombre très varié de mouvements nécessaire pour son périple. La prise en main est immédiate ce qui n'est pas négligeable et plutôt appréciable pour des passages du jeu qui demande un bon timing et des réflexes aiguisés. La progression comme je l'ai dit un peu plus haut se fait par tableau, mais attention aux interactions entre ceux-ci : des ennemis qui apparaissent du plan précédent ou suivant peuvent souvent ( et bêtement ) vous être fatal, ou encore des objets à déplacer d'un plan à l'autre pour débloquer un passage…

On ne s'ennuie jamais dans cette aventure et le gameplay en est donc d'autant plus varié. Un peu de shoot contre des dizaines d'ennemis dans certaines zones, de l'escalade, de la course quand malheureusement vous vous retrouvez momentanément sans arme, de la plongée ou de la réflexion...

Pas vraiment de répis dans Heart Of Darkness.  Les cinématiques rythment parfaitement l'action et celle ci, très bien réalisé nous motive qu'a une chose, aller toujours plus loin. Le système de jeu est assez pratique de ce point de vu la car Andy peut mourir de diverses manières ( dans des souffrances atroces la pluspart du temps ) mais il revient toujours au dernier tableau de jeu visité. Un systême de checkpoint bien pratique, la difficulté de certains passages étant tout de même bien relevé.


heart of darkness 5


Heart Of Darkness n'est pas très long,  la présence des cinématiques rallongent considérablement sa durée de vie. Cinématiques si nombreuse d'ailleurs que le jeu tenait sur 2 CD à l'époque. La difficulté du titre rallonge également sa durée de vie globale. Le tout est accompagné de musiques symphoniques collant parfaitement à l'atmosphère générale du jeu , et c'est également le cas pour les bruitages. Malgré cela, et en ligne droite, le jeu ne propose que cinq ou six heures de jeu, ce qui est pour moi le principal point noir du jeu, même si son replay value reste elevé.


En conclusion, vous l'aurez compris, il s'agit titre fantastique. Heart Of Darkness est un conte , superbement réalisé, possédant son propre univers et sa propre cohérence. Le jeu n'a pas connu le succès qui lui était dû à l'époque, en grande partie pour sa réalisation en 2D, en plein essort des jeux en 3D. L'occasion de le découvrir de nos jours est donc idéal, car c'est un jeu que l'ont peut facilement trouver pour une bouché de pain, et que vous ne serez pas près d'oublier.

 


heart of darkness 2



Je vous laisse avec une analyse poussée de l'atmosphère et de l'histoire du jeu, qui m'a semblé très interressante ainsi qu'une vidéo :

 

http://www.consolesyndrome.com/dossiers/vos-contributions-heart-of-darkness/



 

 

Publié dans Jeux rétro

Commenter cet article

Master of Puppets 11/07/2013 12:35

Purée! je l'avais complètement oublié celui-là! Que de souvenirs.

Teufeu 04/07/2011 16:10


Plop !
Je n'ai joué qu'à la démo de ce jeu et j'ai jamais réussi à le finir xD Il me faisait trop peur avec ses bestioles. ^^


Katone 01/07/2011 21:12


oui le meilleur jeux de play grave inspiré de zelda ! et le 2 j'ai etait tellement dessus ! ça me fait trop plaisir que quel qu un connais ce jeux !


Katone 29/06/2011 13:39


genial j'adore ! ce jeux la j'avais trop envie de me le faire quand j etais gamin ! ça me donne envie de me le faire !
je te conseil ALUNDRA ! je suis sur que tu va adorer ! c'est un mec qui peut rentrer dans les reves des gens ! c'est juste enorme !


NeoJin 01/07/2011 18:15



Ah Alundra est sublime effectivement, un des meilleurs RPG de la Playstation. Fortement inspiré par Zelda mais tellement bien foutu... Dommage que le 2ème était une totale bouse.



mariomario 27/06/2011 14:23


Oui, un excellent jeu vraiment très fin et très malin. Un des meilleurs jeux PSone.

Comme Batto je l'associerais spontanément à l'Odyssée d'Abe pour être un des meilleurs jeux de plateforme 2D de leur époque et pour l'élégance générale ...qui touche même aux mécaniques des énigmes
:)


NeoJin 27/06/2011 17:18



Dire que je n'ai toujours pas fait l'Odysée d'Abe