Luigi's Mansion

Publié le par NeoJin

luigi1

 

 

Une fois n'est pas coutume, je vais vous parler d'un jeu Nintendo, qui est sorti en France en 2002 accompagnant ainsi la sortie de la toute nouvelle console Game Cube.

 

Pour une fois, Mario laisse sa place à son petit frère Luigi qui devient ainsi le héros du récit. Ce dernier a en effet gagné un château perdu au milieu de la forêt. Malheureusement, en arrivant sur les lieux, notre héros va très vite se rendre compte que le grand manoir est hantée. Comble du malheur, le brave Mario habitué à sauver le monde semble être prisonnier des lieux. Livré à lui-même, Luigi va devoir tout faire pour débarrasser le manoir de ses habitant tout en secourant son frère en détresse. Pour cela, il sera heureusement aidé par le professeur Karl Tastroff ( Nintendo et l'humour ) qui lui fournira un aspirateur à fantômes.

 

luigi4

 

 

La méthode pour utiliser cet accessoire est simple. Vous devez tout d’abord éclairer l’ectoplasme à l’aide de votre lampe torche pour l’immobiliser et faire apparaitre son cœur. Une fois cette manœuvre effectuée, vous pourrez alors l’aspirer tout en utilisant le stick C dans la direction opposée à celle où se dirige votre adversaire. Attention toutefois, car certains d’entre eux nécessiteront de se creuser les méninges pour faire apparaitre leur cœur. Chaque partie du manoir sera gardée par un boss que vous devrez bien évidemment battre pour passer à la suivante. Chaque fantôme aspiré se retrouvera dans un tableau affiché au sein d’une galerie que vous pourrez arpenter à votre guise. Vous l’aurez compris, le soft est doté d’un gameplay original et novateur qui apportait à l’époque une véritable bouffée d’air frais au genre.

 

luigi2

 

 

Le plus gros point fort de ce Luigi’s Mansion réside toutefois dans la haute interactivité avec les décors. Quasiment tout les éléments peuvent ainsi être aspirés, avec des effets vraiment splendides : nappes, bougies, poussière, toiles d’araignées, lustres… Rien ne sera à l’abri de votre folie aspiratrice. Cela peut passer pour un détail mais dans la pratique, cette liberté procure un fun sans limite tant et si bien que l’on se surprendra à aspirer tout et n’importe quoi juste pour le plaisir. D’ailleurs, aspirer des fantômes élémentaux pourra vous permettre d’interagir avec le décor, en recrachant par exemple des flammes pour allumer une bougie. Globalement, le jeu représentait à l’époque une véritable claque graphique. En plus de cette interactivité poussée à son paroxysme, la modélisation des personnages et les décors donnent au titre un aspect très cartoon jouant ainsi avec l’atmosphère se voulant assez sombre et stressante. D’ailleurs, on appréciera de voir Luigi tout sauf rassuré au fil du jeu, la jaquette du titre étant parfaitement représentative de l’état d’esprit de notre héros. Les nombreux effets spéciaux, allant de la poussière volant majestueusement aux splendides effets de lumière (la lampe torche en tête) contribuaient grandement à faire de Luigi’s Mansion une démo technique pour la Gamecube, puisqu’aucun jeu PS2 n’avait à l’époque atteint un tel niveau de détail. Acoustiquement parlant, on est une fois encore dans le haut de gamme puisque les musiques discrètes et les voix très réussies permettront de se plonger sans retenue dans les profondeurs du manoir.

 

 

luigi3

 

La ou le jeu coince, c'est au niveau de la difficulté et de la durée de vie. Le défis offert par ce volet de la saga Mario pourra en décevoir certains. On est en effet bien loin de la difficulté d’un Mario Bros. Cependant, capturer tous les fantômes du manoir demandera un temps considérable aux chasseurs en herbe, qui ne lâcheront leur pad Gamecube qu’une fois cette noble quête menée à bien.

Comme je le disais, je pense qu'il fut pour beaucoup d'entre nous, tout nouveau propriétaire d'une Gamecube, notre premier jeu, il y a donc un paquet de bon souvenirs liés à ça. Mais ce Luigi's Mansion reste néanmoins un jeu très fun, beau et possèdant une ambiance lui étant propre.

 

 

Publié dans Jeux console

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mario mario 26/04/2010 09:43


Je peux comprendre, l'ambiance est bien meilleure dans Luigi (une île de vacances comme "thème" unique, ça ne fonctionne pas pour un Mario, je trouve).
Mario sunshine + Luigi Mansion (les niveaux Luigi comme "Ghost House" entrecoupant le jeu de Mario), là c'était le paradis ! (en plus le gameplay "on se ballade avec un truc sur l'épaule"
permettait de faire le lien - et si au départ c'était le même jeu ? ^^)


NeoJin 27/04/2010 08:35



Je n'avais jamais vu ça sous cet angle ! Effectivement l'idée aurait été excellente !



Mario Mario 22/04/2010 13:14


je suis assez d'accord avec toi. Démo technique mais ça vaut pas un Mario.
Le début est génial je trouve, le perso est sympa, attachant, c'est beau, dynamique, on est guidé, c'est varié. Mais arrivé à 5 heures de jeu, un nouveau défi se lance, si je me souviens bien (je
n'y ai pas rejoué depuis la sortie) attraper tous les fantômes d'un coup et là c'est répétitif !

J'ai l'impression que c'est une moitié de Mario. Que les ghost House de Super Mario World, en 3D, sans les niveaux plates-formes ! ^^


NeoJin 22/04/2010 18:52



Je vais surement t'etonner mais j'ai pris plus de plaisir avec ce jeu qu'avec Super Mario Sunshine...