Moonwalker

Publié le par NeoJin

mooncover

 

 

Salut à tous ! Après une période assez chargé, me voila de retour sur notre très cher blog avec aujourd'hui un petit test du jeu Michael Jackson's Moonwalker sur Master System.

 

J'ai découvert ce jeu au début des années 90 dans sa version Mega Drive, bien supérieur à celle ci ( point de vue graphique et sonore ) et il m'avait laissé une très bonne impression. L'an dernier donc, en m'achetant une Master System et un lot de jeu dont Moonwalker fesait partie, je décidait de le faire en premier ( c'était très peu de temps après la mort du roi de la pop).

 

Pourquoi un jeu sur Michael ? Tout d'abord, c'est à cette époque la qu'il était au sommet de sa gloire, ce désormais classique de Sega, devenu depuis lors un jeu culte, est inspiré du film musical “Moonwalker”, sorti vers la fin des années 80, et reprend à son compte le scénario un peu "niais" de ce film que j'ai trouvé sympathique ( surtout si l'on est fan). Le méchant,  Mr. Big a kidnappé plein d'enfants et Michael Jackson va aller les sauver...

 

moon1

Tout au long des cinq stages du jeu (Club privé, parking, cimetière, cavernes et base secrète, eux mêmes divisés en trois sous-levels), Michael devra délivrer un nombre déterminé d'enfants otages qui sont planqués derrière certains éléments du décor. A l'instar de Shinobi, certains enfants délivrés permettront à Michael de gagner un pouvoir spécial pour liquider les adversaires autrement qu'avec un bête coup de savate : le chapeau-boomerang, qui traverse la moitié de l'écran en liquidant tout ce qu'il trouve sur son chemin. Lorsque les adversaires deviennent un peu trop nombreux à l'écran, MJ peut également entamer une de ses célèbres chorégraphies , adaptée à la musique qui passe en fond sonore  , et tous les éliminer en une fois, plutot classe. Contrairement à la version Megadrive ou il apparaissait que les adversaires mouraient d'épuisement à tenter d'imiter les mouvements géniaux de Michael, la danse macabre se déroule ici sur un fond noir, contraintes techniques de la console obligent. Cette attaque spéciale entame cependant dangereusement le compteur d'énergie de Michael.

 

moon3

Beaucoup moins riches que sur Megadrive, les graphismes de Moonwalker sont assez répétitifs, d'autant plus que le nombre de sous-levels est plus élevé. On se lasse donc bien vite des 5 environnements. Les adversaires sont mieux fichus mais malheureusement peu nombreux. L'animation est de bonne facture et voir Jackson danser reste plutôt amusant. La jouabilité est correcte même si la lassitude guette assez rapidement. Quant à la bande sonore, elle reste assez pauvre mais on reconnaît assez facilement les principaux hits proposés par le jeu (Smooth Criminal, Beat it, Billie Jean ... ).

 

En résumé donc, si vous êtes fan de Michael Jackson et aviez déja découvert ce jeu à l'époque, il vous replongera dans une petite période nostalgique bien sympathique, sinon, passez votre chemin...

 

Publié dans Jeux rétro

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Katone 14/04/2011 17:09


Celui il vaut tellement cher maintenant ! c'est abuser XD


NeoJin 15/04/2011 09:03



Effectivement, la côte du jeu à quasiment doublé à la mort de MJ.



mario mario 19/05/2010 16:22


Merci pour cet article qui replace bien le jeu dans le contexte de l'époque.

C'était un des rares jeux (non de sport) qu'on pouvait faire dédicasser par son héros (avec Jacquie Chan le jeu de plate-forme action sur NES et PC Engine) ^^