STALKER

Publié le par Mojo

ws_Stalker__Call_of_Pripyat_1600x1200.jpg

Le jeu dont je m’apprête à vous parler représente mon jeu favori dans sa catégorie. J’ai tellement bassiné mes deux collègues en leur rappelant à quel point ce jeu me tient à cœur que le pauvre R-geek a fini par craquer et s’est essayé à Stalker (d’ailleurs il faudra tôt ou tard que je fasse metal gear en contre partie).

 

On pourrait facilement résumer les deux premiers épisodes à des fps post-apocalyptique truffé de bugs. D’ailleurs, un joueur censé aurait tout à fait raison de rester le plus loin possible d’un jeu qui vous renvoi sous Windows toutes les 30 minutes et corromps vos sauvegardes au premier patch venu. Mais ici il n’est pas question d’être censé parce que Stalker est un jeu hardcore, développé par des ukrainiens irradiés. On peut quand même se demander comment il a fini dans cet état après plus de 6 ans de développement. C’est ce qu’on va voir dans la première partie de l’article.

 

2002-04-10_stalker01.jpg

 

L’histoire de stalker commença avec le développement du X-Ray engine par GSC Game World , un moteur graphique capable de gérer une IA très développée, des maps très vastes et des modèles 3d détaillés. La première annonce du jeu en septembre 2001 décrit Oblivion Lost (son nom à l’époque) comme un jeu se déroulant « dans un monde futuriste où le joueur fera de la reconnaissance musclée sur des planètes inconnues ». En mai 2002 l’univers du jeu est devenu celui que l’on connaît aujourd’hui, c'est-à-dire un FPS se déroulant autour de Tchernobyl ayant subi une seconde catastrophe.

 

2002-05-01_02.jpg

 

 

 

 

 

 

A partir de ce moment la les annonces se sont enchaînés et a réellement enthousiasmé la presse et les joueurs. Le jeu a été annoncé pour fin 2003 mais les développeurs ont subits problème après problème et le jeu a été maintes fois retardé. De nombreuses versions pré alpha, alpha et bêtas se sont retrouvées sur la toile durant le développement. Plus de 5 ans après la première annonce du jeu, la plupart des joueurs avaient perdus espoir. Pourtant stalker est finalement sorti le 23 mars 2007.

 

 

Le jeu a reçu, à la fois, de nombreux éloges et de nombreuses critiques. Tout d’abord comme je l’ai dit le jeu était instable et sujet à des retours sous Windows, corruption de sauvegardes, j’en passe et des meilleurs. Mais l’univers, bien qu’incomplet, était posé. Le gameplay mi FPS mi Rpg, son ambiance unique et son univers très riche en ont fait un jeu de référence sur PC. Pourtant les nombreuses annonces, trailers et betas circulants sur le net ont laissé entrevoir bien plus. On peut par exemple évoquer, en vrac, la possibilité de conduire des véhicules, des créatures plus intelligentes et plus variées, de nombreuses map finalement disparus etc… Pour plus d’infos sur le développement du jeu, et les éléments disparus de la version finale, je vous invite à lire l’excellent article de Dark Fread (de la communauté canard pc).

 

http://img81.imageshack.us/img81/9606/escape45sn7.jpgMis à part les bugs le jeu souffrait (sans patch) de problèmes d’équilibre dans la difficulté et des soucis qui rendent le jeu plus dur que nécessaire. Par exemple la réapparition régulière de bandits à des endroits bien particulier des maps. L’usure des armes et armures prise en compte mais aucun moyen de les réparer. Les grandes distances entre les marchands et donc des difficultés pour se ravitailler.

 

 

On peut également parler de l’histoire et de votre objectif principal. Vous incarnez un stalker ne se souvenant plus de son nom ni de son passé. Tout ce qu’il vous reste sont un tatouage et un PDA vous indiquant de trouver et d’éliminer un certain Strelok. Vous partez donc en quêtes d’informations sur vous-même et sur les événements étranges se produisant au cœur de la zone, et plus précisément dans la centrale de Tchernobyl. Il est donc nécessaire de survivre dans cette zone hostile ou des factions s’affrontent pour différents idéaux. Les autres humains ne sont pas votre seule source de problème. Il faut également se méfier des anomalies, phénomènes dangereux pouvant vous déchiqueter, vous brûler ou encore vous irradier. 

http://media.giantbomb.com/uploads/6/61955/1175686-artifact_super.jpg

 

Des artéfacts sont accessibles plus ou moins difficilement près des anomalies. Ces artéfacts permettent d’augmenter vos capacités en contre partie de radiations. Ils peuvent se troquer chez les marchands que vous rencontrez. On ne dispose au début du jeu que d’un pauvre pistolet aussi puissant et précis qu’un lance pierre. Puis par la suite on a accès à un vaste choix d’armes dont les réactions et les caractéristiques se veulent réaliste (un des gros points forts du jeu). Du poids de votre inventaire dépend votre endurance, il est donc nécessaire de faire attention à ne pas être surchargé. Certaines phases du jeu vous mettront la pression, notamment l’exploration de sous terrains mal éclairé et truffés d’anomalies (attention spoil dans la vidéo du lien). En quelque sorte votre premier objectif dans Stalker est de survivre. 

 

Cet univers a conquis une grande communautée de joueurs, les plus acharnés d’entre eux ont rapidement mis la main à la pâte en sortant des patchs pour rendre au jeu un peu plus de sa superbe et de la stabilité. Vous pouvez faire un tour sur le blog de pluton, un autre lecteur de canard pc, pour savoir rapidement quels patches indispensables vous devez installer pour profiter pleinement de Stalker. Ou bien encore installer le complete mod 2009 v1.31 qui regroupe l’essentiel des mods et patch disponibles.

 

http://magyarero.hu/uploadpic/Stalker-Clear-Sky-1282%282%29%281%29.jpgLe jeu a connu deux suites. La première : Stalker Clear Sky, est une préquelle à l’histoire du premier épisode. Il y’est question de rejoindre une faction afin de pénétrer au cœur de la zone, bloqué par des militaires à cause des phénomènes anormaux qui s’y produisent. A sa sortie le jeu m’a posé pas mal de problèmes à cause d’un bug empêchant de progresser normalement. Un patch officiel a rapidement permis de régler ce défaut. Des environnements nouveaux tel que la forêt rouge ou les marécages sont accessibles et ont chacun une ambiance particulièrement soignée. Plusieurs émissions destructrices balayent la zone à différents moments du jeu, c’était un des éléments qui aurait du faire parti du premier Stalker. Néanmoins les émissions sont scriptés et n’interviennent qu’à des moments clés de l’histoire. Une bonne « suite » mais dans mon cas les bug ont plombé mon expérience du jeu, bien plus que pour le premier épisode, en tout cas avant le patch.

 

  http://img.jeuxvideo.fr/photo/02080406-photo-s-t-a-l-k-e-r-call-of-pripyat.jpg

La seconde suite est Call Of Pripyat. Selon moi c’est le meilleur épisode de la série, et de loin. Beaucoup d’améliorations apportées aux deux premiers épisodes par les mods ont été conservés. Il n’est ici plus question d’amnésie, de la centrale ou de guerres de factions. Vous êtes un militaire en mission parmi les Stalker afin d’enquêter sur les crash de trois hélicoptères de l’armée. Les quêtes annexes s’enchaînent très naturellement autour de la quête principale, le déroulement est cohérent. Le jeu est équilibré, explorer les trois nouvelles zones n’est plus un calvaire mais un réel plaisir. La recherche d’artéfact au péril de votre vie prend tout son sens par rapport à leur utilité et leur valeur marchande.

 

 

 

Il n’est pas rare d’être en compétition avec d’autres stalkers pour récupérer les plus rares. D’ailleurs vous pouvez tout à fait laisser vos concurrents récupérer un artéfact puis lui échanger ou le piller sur son cadavre. Les mêmes émissions destructrices sont présentes que dans Clear Sky mais ont lieux, cette fois, aléatoirement. Vous êtes prévenus par radio quelques minutes avant que l’émission ne vous atteigne et il vous faut donc vous mettre à couvert rapidement. Les autres pnj feront de même si ils en ont le temps. Il n’est donc pas rare de retrouver le cadavre d’un de vos collègues qui n’a pas eu la chance de trouver une bonne planque.

 

http://bossfinal.com/files/2009/09/stalker-call-of-pripyat_6.jpg

 

La troisième et dernière zone à laquelle vous accédez est la ville de Pripyat. Bien mieux exploitée que dans le premier épisode, beaucoup de bâtiments sont accessibles et il y’a beaucoup à y faire. Des phases de jeu en sous terrains font parti de l’aventure, tout comme dans Stalker premier du nom, et sont réellement stressants. En définitive Call Of Pripyat est excellent et je n’ai absolument eu aucun problème au cours du jeu, peut être un ou deux bug mineur mais rien de comparables à ses deux prédécesseurs qui gênerait votre progression dans le jeu. En plus le jeu profite d’un scénario en béton !

 

 

Alors qu’est ce que nous réserve le futur ? Stalker 2 a été annoncé comme étant un jeu à la fois PC et console. Je dois dire que l’idée d’un Stalker édulcoré me fait un peu peur. Mais les gars de chez GSC ont su rassembler une telle communauté autour de leur jeu qu’il semble impensable qu’ils se mettent à dos tous le monde et passe totalement à un autre type de gameplay. Par ailleurs un gros projet a été lancé dans le but de créer un mod qui rendrait tous les éléments disparus au cours du développement du premier Stalker accessible. Il s’agit de Lost Alpha, j’espère évidemment qu’il sera mené à bon terme.

 

Nul doute que Stalker ne se destine pas à tous les joueurs mais si l’univers du jeu vous intéresse et que vous n’avez pas peur d’une difficulté élevée, foncez ! J’espère en tout cas que vous aurez trouvé ce résumer intéressant. Et si vous voulez approfondir vos connaissances de nombreux liens sont disponibles tout le long de cet article. Pour terminer je n’ai pas pu faire de vidéos du jeu à cause d’un formatage de pc, donc voici le trailer officiel. Il représente bien les multiples possibilités du jeux ,l'aspect exploration et surtout l'ambiance unique de stalker.

 

 

Publié dans Jeux pc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kaoroo 29/12/2010 14:38


pas mal ,je vais peut etre me laisser tenté


Mojo 31/12/2010 12:03



Oui c'est l'apel de la zone


 



mario mario 26/12/2010 22:15


j'ai pas la machine pour mais ça donne envie de vivre Stalker, la passion est bien transmise... sacrée ambiance !


Mojo 31/12/2010 11:57



Merci c'etait mon objectif de montrer que j'apprécie particulierement ce jeu .



Mavieestgreat 21/12/2010 14:31


On m'a offert le premier il y a peu et dès que j'ai mon nouvel ordi je me lance. Donc je n'ai pas lu du coup. mais bordel j'ai hâte de buter du russe irradié.


Mojo 21/12/2010 21:12



Je ne spoil pas vraiment dans l'article. Par contre si tu veux te lancer je te conseil d'installer le patch dont j'ai mis le lien. C'est simplement indispensable de patcher le jeu.



r-geek 19/12/2010 14:02


Voila je vais enfin pouvoir donner mon avis sur Stalker le 1er) l'ayant fini il y a peu de temps et malgré la difficulté assez poussé du jeu (recommencer 25 fois la partie parce qu'un con de soldat
vous prend par surprise , surtout au début du jeu avec votre pauvre petit flingue qui fait même pas mouche à 50cm...).

les bugs sont aussi récurent ^^ mais à par ces quelques "problèmes" le jeu procure une expérience assez remarquable super prenant avec une vrai ambiance quelques moments effrayant (saleté de
sangsue),

les armes sont aussi nombreuse et inédite comme la vss vintorez (TOP).
Quand à l'IA de vos adversaires Humains, qui vous prenne en embuscade ou tenterons de vous piéger et cours ce planqué quand vous balancer une grenade .
En final j'ai été assez surpris , en toute honnêteté je ne pensai pas accroché à stalker ... maintenant j'ai Hâte de commencer Stalker Call Of pripyat ^^ Oublie pas mojo tu a un Mgs à faire ^^


Mojo 31/12/2010 11:44



Oui un jour je reussirai à passer la première demi heure de mgs



Batto 19/12/2010 12:32


J'en avais beaucoup entendu parler a l'époque et les images des mag donnais envie...mais j'avais pas le PC pour le faire tourner, maintenant je pourrai remarque mais bon...d'abord finir ce que j'ai
a finir en jeu -_-

Sinon on sent la motivation du fan dans ce texte ^^


Mojo 19/12/2010 13:39



Oui, les trois épisodes sont parmis mes jeux favoris!


Sinon je crois qu'on a tous trop de jeux à faire, ma liste est longue .

Et en plus d'écrire l'article ça m'a donné envi de refaire stalker (une fois de plus)